Paroisse Sainte-Céronne

Mortagne-au-Perche

Informations paroissiales

Votre FIP du mois de septembre 2019

Un avant goût avec l’édito de don Jean-Baptiste

Je suis passé dans une petite église de village dans la Loire en allant visiter des scouts. Dans cette église, une plaque à la mémoire de celui qui en avait été le curé de 1955 à 1996. 41 ans ! C’est pas mal. C’est même beaucoup. Aujourd’hui, c’est rare, voire inexistant. Les curés changent. Parfois trop souvent à notre avis. Cela évoque pour moi quelques réflexions.Il y a eu plus de curé autrefois. Si cela bouge beaucoup aujourd’hui, c’est peut-être que les évêques n’ont pas beaucoup le choix. Que peut-on faire ? Prier pour que le Seigneur envoie des ouvriers à sa moisson. Il continue et continuera toujours à appeler des jeunes à lui consacrer leur vie dans le ministère sacerdotal. Ayons donc une prière fervente et confiante. Nous pouvons également repenser à la manière dont les baptisés peuvent accomplir leur vocation baptismale pour devenir toujours davantage de vrais disciples missionnaires.Autre temps, autres moeurs. Notre monde bouge, les personnes bougent plus qu’autrefois. Les curés, mais les fidèles aussi. Il faut un équilibre, la stabilité est nécessaire pour un curé et une paroisse. Le berger connait ses brebis et les brebis le connaissent.
Cela prends du temps. Mais quelle stabilité ? 3 ans ? 6 ans ? 9, 12 ou plus ? Faisons confiance à la sagesse de l’Eglise.

Positivement. Les fidèles s’attachent à leur pasteur, c’est normal, et c’est bon. Vous vous êtes attachés à Don René-François, et nous sommes tous dans  une grande action de grâce pour sa présence pendant 9 ans comme curé de Mortagne au Perche. Mais le changement peut aussi permettre un enrichissement. J’ai été 5 ans dans le Loir et Cher (avec don René-François !), et 7 ans dans la banlieue Lyonnaise. J’ai vu des choses très différentes, des diocèses très différents, des prêtres, des fidèles, des visages de l’Eglise qui ont nourri ma foi et ma vision de la pastorale. J’arrive à Mortagne avec ma personnalité, mon expérience, les différents ministères que j’ai pu exercer. Et Don René-François va enrichir lui aussi la paroisse de Nogent le Roi dont il devient le curé. Le changement, c’est un enrichissement.Merci de tout ce que vous avez fait et vécu avec don René-François. Merci de votre accueil. Que Dieu vous bénisseDon Jean-Baptiste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *