Informations paroissiales du 18 au 25 février 2024

Porte d’entrée

 

Don Louis-Hervé évoquait lors de son sermon du mercredi des cendres, la « Petite porte d’entrée » qu’est ce premier jour du carême, et la « Grande porte d’entrée » qu’est le premier dimanche de carême. Il n’y a rien de théologique ni de liturgique dans ces appellations. Simplement des coutumes, ou peut-être de simples habitudes héritées de notre fondateur. J’aime bien cette image de la porte d’entrée. Pour moi, la porte d’entrée, c’est le jeûne, (un peu) radical, celui du mercredi des cendres. Je trouve que c’est marquant. Ça y est! c’est parti! La grande quarantaine a commencé. Le Christ commence son ministère public par un « carême ». Et il entre dans ce carême par le jeûne. Et en allant au désert. Le lieu peut nous aider, mais pour nous, c’est moins évident de partir au désert. Il faut nous créer des déserts virtuels, des lieux de solitude et de silence. Le jeûne est donc une magnifique porte d’entrée dans le carême. Une porte d’entrée dans le combat spirituel. La fatigue et la faim vont nous mettre dans des situations de fragilité où la patience et la charité vont être mises à rude épreuve. Nous sommes au cœur du combat, mais nous nous sommes armés de la prière et de la vie fraternelle pour être vainqueurs de ce combat. Le jeûne n’est bien sûr pas une finalité. Mais il est un moyen facile pour bien entrer dans ce temps béni du carême où nous allons grandir dans notre amitié avec le Seigneur et dans le service de nos frères. Si ça peut vous aider, nous jeûnons en paroisse tous les vendredis de carême (messe à 18h30 et bol de soupe à 19h15, et conférence à 20h00). Mais à mon avis ça ne suffit pas …

Bon carême à vous tous.

                                                                                                                                                                                                                                                               Don Jean-Baptiste